Définition de l'empathie

Qu'est-ce que l'empathie ?

L'empathie est la capacité psychologique de ressentir ou de partager les sentiments. les expériences et les émotions d'une autre personne ou s'identifier à ce qu'il ressent. Il s'agit d'essayer de comprendre les sentiments et les émotions de l'autre, d'essayer de faire l'expérience de manière objective et rationnelle de ce qu'il ressent.

L'empathie amène les gens à s'entraider. L’empathie est intimement liée à l'altruisme - amour et souci des autres, mais aussi à la capacité d'aider les autres. Lorsque quelqu’un peut ressentir la douleur ou la souffrance de l'autre en se mettant à sa place, cela éveille sa volonté de l'aider et d'agir selon des principes moraux envers lui.

Se mettre à la place de l'autre est une capacité qui se développe grâce à l'empathie. L'empathie aide chacun à mieux comprendre le comportement des autres et la manière dont ils prennent des décisions.

Étymologie de l' "empathie"

Empathie vient du grec "empatheia", constituée par le préfixe "éndon" (en, à l'intérieur, dans) et de "páthos" (sentiment, souffrance) qui signifie "avoir des sentiments de l'intérieur, passion". Éndonpáthos traduit par Einfühlung en allemand, Le mot a été utilisé par Théodore Lipps et Karl Jaspers ensuite par Freud et plus tard s'imposer par empathie.

Qu'est-ce qu'une personne empathique ?

Une personne empathique, c'est une personne qui s'identifie à une autre personne ou à la situation que cette dernière vit. C’est savoir écouter les autres et s'efforcer de comprendre leurs problèmes, leurs difficultés et sentiments.

Avoir de l'empathie

Avoir de l'empathie c'est être disposé à se mettre à la place de quelqu'un en partageant ses problèmes (sentiments, émotions, douleurs, expériences). Pour avoir de l'empathie, il faut surmonter les barrières de l'égoïsme, des préjugés ou de la peur de ce qui est inconnu ou différent. Pour qu'une personne puisse faire preuve d'empathie, il lui faut qu'il abandonne ses propres problèmes et faire attention à ceux de l'autre.

Empathie dans les relations

L'empathie peut exister dans toute sorte de relation humaine : dans les relations familiales, dans les amitiés, dans l'environnement de travail, et même entre des personnes inconnues. C’est un sentiment indispensable pour améliorer la qualité de la communication et la relation entre les gens.

Dans les relations interpersonnelles, l’empathie peut être fondamentale pour comprendre les difficultés des autres. Elle aide à réduire et à éviter les conflits. C’est la même chose dans le milieu professionnel, puisqu’avec l'empathie, un collègue peut aider un autre collègue dans la compréhension des difficultés auxquelles il fait face.

L'empathie entre des personnes qui ne se connaissent pas est plus difficile, puisqu’elle s'agit des personnes qui n'ont pas des liens d'affection.

Cependant, il est important de savoir que l'empathie est un sentiment qui s'entraîne. L'un des moyens d'entraîner l'empathie, c’est de s'essayer d’avoir toujours un regard d'affection sur les besoins des autres.

Empathie en psychologie

Dans le domaine de la psychologie, l’empathie est essentielle au succès de la relation entre le patient et le thérapeute. Pour qu'un psychologue fasse du bon travail, il faut qu'il développe de l'empathie avec ses patients. Dans ce cas, il pourra se mettre à leur place, c’est-à-dire, il comprendra leurs sentiments et percevra mieux leurs problèmes et angoisses.

En plus de se mettre à la place de ses patients, le psychologue doit avoir la capacité de partager les émotions qu'il éprouve. Il doit établir un lien affectif entre les problèmes émotifs de ses patients et les problèmes qui se présentent en thérapie.

Empathie et sympathie

L'empathie est différente de la sympathie parce que la sympathie est principalement une réponse intellectuelle tandis que l'empathie est une fusion émotionnelle. Au moment où la sympathie indique une volonté d'être en présence de quelqu’un pour l'assister, l'empathie lui, suscite un désir de comprendre la situation et de se mettre à la place de l’autre, c’est-à-dire de partager ce qu’il vit en ce moment.

La sympathie, par exemple, unit généralement les gens par le biais d'affinités, c'est-à-dire de ce qu'ils partagent en commun. L'empathie, par contre, ne se produit pas nécessairement par affinité, mais par un processus de compréhension de la situation vécue par l'autre.