Définition de la métaphore

Qu'est-ce que la métaphore ?

La métaphore est une figure de style qui consiste à utiliser un mot ou une expression en lui donnant par analogie ou ressembence, un sens qu'on attribuerait normalement à un autre mot. - Ta fille est une sainte.

La métaphore vient du Latin "méta" qui signifie "quelque chose" et "phora" qui signifie "sans signification". C’est une traduction du grec "métaphorá" qui signifie "changement" et "transposition".

La métaphore est aussi une comparaison sans termes comparatifs. - Un gros serpent de fumée noire (Guy de Maupassant)

Maupassant compare la fumée noire à un gros serpent ou relie par analogie ou ressemblence la forme de la fumée à un gros serpent.

La métaphore dans la vie quotidienne

On recourt constamment à la métaphore au quotidien. Elle est une ressource linguistique très important dans la communication humaine. Il serait pratiquement impossible de parler ou de penser sans recourir à la métaphore.

Une récente étude a montré que lors d'une conversation, les humains utilisent en moyenne 4 métaphores par minute. Souvent, les gens ne veulent pas ou n’arrivent pas à exprimer ce qu'ils ressentent vraiment, ils recourrent alors à la métaphore.

La métaphore est également largement utilisée dans des propagandes et le marketing, notamment dans les textes publicitaires d'un produit ou dans des symboles utilisés pour les identifier. Il y a une raison à cela : le cerveau humain mémorise facilement et inconsciemment une métaphore. Ainsi, l'application d'expressions métaphoriques permet au consommateur de mémoriser plus facilement la publicité d'un produit.

Métaphore filée

La métaphore filée est une figure de style qui se caractérise par une série de métaphores sur le même thème. Comme dans le poème Isabelle de Louis Aragon. Par exemple dans le poème suivant, il y a une série de métaphores autour d'Isabelle laquelle apparaît un peu plus loin dans le poème. « Isabelle » :

‘J’aime une herbe blanche ou plutôt’

‘Une hermine aux pieds du silence’

‘C’est le soleil qui se balance’

‘Et c’est Isabelle au manteau’

‘Couleur de lait et d’insolence.’

(Le Mouvement perpétuel, p.68)

Exemples de métaphores

  • Je frappe toujours à la pointe d'un couteau.
  • Je porte le monde sur mes épaules.
  • Les joueurs sont prêts et ils sont sur le magnifique tapis vert.
  • Tu peux voler encore plus haut.
  • Elle a un cœur de glace.
  • Aujourd'hui, j'ai une faim de loup.

La métaphore de l'iceberg

La métaphore de l'iceberg consiste à mettre en rélief la partie invisible d'une chose, un problème. En effet, la partie immérgée (invisible) d'un iceberg est toujours grande, comparée à sa partie émergée (visible). Cette métaphore est souvent utilisée pour expliquer beaucoup des phénomènes sociaux.

La métaphore est souvent utilisée pour décrire l'esprit humain, dans cette logique, la partie émergée, c’est la conscientc et la partie immergée (la plus grande), c’est la subconscience.

L’utilisation de la métaphore est assez courant pour faire référence à un problème, en précisant qu'il peut être beaucoup plus complexe qu'on pourrait l'imaginer. Exemple : le malentendu entre les deux collèges n’est que la pointe de l’iceberg.

Cette métaphore fait comprendre qu'il y a souvent plus de problèmes que ce qu’on peut voir ou croire.

Métaphore de la vie quotidienne de George Lakoff et Mark Johnson

La métaphore de la vie en direct (En anglais : Metaphors We Live by) est un livre de George Lakoff et Mark Johnson. Cette oeuvre a eu un impact considérable sur le monde universitaire. Selon Kanavillil Rajagopalan, elle est devenue un "classique".

George Lakoff et Mark Johnson parlent de la métaphore et de son impact sur l'être humain. Dans ce livre, ils mettent en défie la pensée qui considère la métaphore comme un simple embellissement de la pensée. Selon les auteurs, la pensée même et le développement cognitif de l'être humain sont structurés grâce à la métaphore, puisqu’ils sont liés à la façon dont nous voyons, comprenons et appréhendons le monde extérieur.

Dans le livre Métaphores de la vie quotidienne, les auteurs déclarent : "L'essence de la métaphore est la compréhension et l'expérience d'une chose en termes d'une autre."