Définition de la mondialisation

Qu'est-ce la mondialisation ?

La mondialisation est le processus d’approximation de diverses sociétés et nations dans le monde, dans les divers domaines : économique, social, culturel ou politique. C'est l'universalisation des enjeux culturels, économiques, industriels, technologiques et médiatiques, Cependant, lorsqu’on parle de la mondialisation, on voit principalement l’intégration du marché existant entre les pays.

La mondialisation a permis un plus grand rapprochement entre des différents points de la planète, ayant comme conséquence le partage des caractéristiques communes. À partir de là est né l’idée du village global, c'est-à-dire un monde globalisé où tout est interconnecté.

Le processus de mondialisation se construit à partir de la manière dont les marchés de différents pays et régions interagissent les uns avec les autres, rapprochant des biens et des peuples.

Avec la mondialisation, les coutumes, les traditions, habitudes alimentaires et les produits typiques d'une région se retrouvent présents dans des lieux totalement différents de leurs terroirs. Cela est rendu possible grâce à l'échange et à la liberté d'information que la mondialisation a permis.

L’élimination des frontières a permis une expansion capitaliste qui permet d'effectuer des transactions financières et d'étendre les activités commerciales jusque-là, limitées aux marchés internes vers des marchés éloignés et émergents.

Mondialisation et globalisation

La mondialisation est la traduction française de Globalisation. Les deux termes sont utilisés comme synonymes, mais mais il y a une petite nuance, la mondialisation renvoie à l'idée du raprochement du temps et de l'espace par contre la globalisation renvoie à l'universalisation des enjeux culturels, commerciaux, industriels et médiatiques.

Types de globalisation

La globalisation, c’est la jonction de plusieurs aspects unissant des civilisations des différents coins du globe. Les principaux facteurs qui caractérisent la formation de la globalisation sont : l’économie, la culture et l’information.

Globalisation économique

L’émergence des blocs économiques - des pays qui s’unissent pour promouvoir les relations commerciales, telles que le MERCOSUR et l’Union européenne - est le résultat de globalisation économique.

L’impact de la globalisation sur le marché du travail, le commerce international, la liberté de mouvement ainsi que la qualité de vie des populations varient en fonction du niveau de développement des pays.

C’est au milieu du XXe siècle, avec la troisième révolution industrielle (également connue sous le nom de "révolution technico-scientifique") que s’intensifie la globalisation économique.

Globalisation Culturelle

Le rapprochement entre les différentes nations du monde a aussi favorisé l’échange de coutumes, de cultures et de traditions typiques de certaines régions. Celles-ci, à leur tour, subissent un processus d'acculturation, c'est-à-dire plusieurs éléments culturels sont mélangés, créant une sorte de "mutation des cultures".

Ainsi, les valeurs et les symboles culturels appartenant à une région ou nation se retrouvent désormais présents partout dans le monde et inversement. Comme conséquence, c’est qu’il y a de plus en plus besoin d’avoir un débat sur la tolérance entre cultures.

Les nouvelles technologies de l'information et l'échange constant de biens de consommation entre pays (produits, films, séries, musique, etc.) contribuent à la globalisation culturelle.

Halloween, par exemple, est une fête typique en Amérique du Nord, mais elle est célébrée ailleurs dans le monde, comme au Brésil, en raison de l'absorption des coutumes des pays d'Amérique du Nord.

Globalisation de l'information

Le développement des technologies de l'information, en particulier l'avènement d'Internet, a été le principal responsable de l'émergence du concept de ce type de globalisation.

Grâce aux réseaux sociaux en ligne (tels que Twitter, par exemple), les personnes ayant accès à Internet peuvent recevoir et envoyer des informations instantanément dans le monde entier.

En associant la globalisation culturelle à la nécessité de transmettre des informations pouvant être reçues et interprétées à travers le monde, est née l’idée d’avoir une langue globalisée, c’est-à-dire une langue qui peut servir de lien entre les différents peuples.

Actuellement, l’anglais est considéré la langue la plus adoptée entre les différents pays pour établir la communication, surtout à travers de l’internet.