Définition du capitalisme

Qu'est-ce que le capitalisme ?

Le capitalisme est un système économique et social dont l'objectif principal est le profit et l'accumulation de richesses par le biais des moyens de production. C'est le système le plus adopté dans le monde aujourd'hui.

Dans le capitaliste, les moyens de production et de distribution sont entre les mains des privés. Cependant, le plus gros effort de ces moyens incombe aux travailleurs, également appelés prolétariens. Ils effectuent une grande partie des activités collectives afin que les propriétaires des entreprises réalisent les bénéfices nécessaires.

Dans le capitalisme, les décisions concernant l'offre, la demande, les prix, la répartition et les investissements ne sont pas prises par le gouvernement. Les bénéfices des moyens de production et de distribution sont distribués aux propriétaires qui sont des investisseurs, aux travailleurs sont versés des salaires. Le capitalisme est un système dominant dans le monde occidental depuis la fin du féodalisme.

La logique du capitalisme est l'augmentation des revenus. Ces revenus peuvent être réinvestis ou distribués aux investisseurs en fonction des réalités de chaque société et n’a rien avoir à avoir avec le système.

Le capitalisme est basé sur la reconnaissance des droits individuels, notamment le droit à la propriété privée. Le gouvernement existe pour maintenir la paix entre les citoyens. La paix qu'il fait régner par le biais de trois organes: la police, l'armée et les tribunaux.
Les inégalités sociales constituent un autre facteur qui est naît avec le capitalisme et qui accentuent la division entre la classe des travailleurs et celle des entrepreneurs.

Le capitalisme ne peut fonctionner que s'il existe des moyens technologiques et sociaux pour garantir la consommation et accumuler du capital. Ce qui permet de conserver voire d'accroître la capacité de produire des richesses.

Phases du capitalisme

On peut dire que le capitalisme est divisé en trois phases :

  • le capitalisme commercial ou mercantile, qui a fonctionné du XVè au XVIIIè siècle, ayant pour objectif principal l’accumulation de capital, l’exploitation de la terre et la commercialisation des biens, dans le seul but de s'enrichir ;
  • le capitalisme industriel, né au XVIIIè siècle, de la transformation du système de production, du passage des produits artisanaux aux produits manufacturiers à grande échelle, c’est-à-dire que l’artisanat est remplacé par des machines qui produisent à grande échelle ;
  • le capitalisme financier ou monopole financier, qui a débuté après la Seconde Guerre mondiale et correspond à un type d’économie capitaliste dans lequel les grandes entreprises et les grandes industries sont contrôlées par le pouvoir économique des banques commerciales et d’autres institutions financières ;
  • le capitalisme informationnel, cognitif ou de la connaissance, qui a débuté au lendemain de la guerre froide et correspond à la période économique et sociale marquée par les avancées de la mondialisation, des ordinateurs, des téléphones numériques, de la robotique et de l’Internet. C'est la période que nous vivons aujourd'hui.

Capitalisme et socialisme

Il existe un système politique économique et social qui présente des idées opposées au système capitaliste, c’est le socialisme.
Il s'agit d'une théorie proposant l'appropriation publique des moyens de production et la suppression des différences entre les classes sociales, suggérant une réforme progressive de la société capitaliste.

Les deux systèmes sont diamétralement opposés. Par exemple, alors que dans le capitalisme, le gouvernement joue un rôle mineur dans l'économie, dans le socialisme, il joue un grand rôle, intervenant dans la production et la distribution des biens.

Le capitalisme favorise ceux qui ont de l'argent et leur donne la liberté de créer des entreprises. Mais paradoxalement, il favorise l’ émergence des classes sociales très distinctes et des inégalités sociales frappantes. Le socialisme, quant à lui, a pour vision le bien commun de tous les individus de la société et le gouvernement fournit ce qui est nécessaire aux citoyens.

Capitalisme et mondialisation

L'un des phénomènes issus du capitalisme est la mondialisation, qui est l'un des processus d'approfondissement de l'intégration économique, sociale, culturelle et politique, stimulé par le développement des moyens de transport et de communication dans le monde à la fin du XXè siècle.

La mondialisation est née de la nécessité pour la dynamique du capitalisme de former un village global, c'est-à-dire un grand marché dans lequel les frontières étatiques ne constitueraient plus des obstacles pour distribution et la consommation des biens..