Définition de l'Amour vrai

Qu'est-ce que l'amour vrai ?

L’amour est un sentiment fort et positif de deux personnes qui s’aiment indépendamment de la situation ou des problèmes rencontrés.

Il y a différent type d’amour : l’amour fraternel, religieux, familial,… Leur point commun est la recherche de proximité. Mais aucun d’eux n’est l’amour vrai.

Aimer, c'est connaître et accepter nos qualités et nos défauts, mais aussi ceux de notre partenaire. Il faut se connaître soi-même pour aimer sincèrement une autre personne.

Le sujet de l’amour est très souvent source de débat controversé et de polémique. Il existe de nombreuses définitions de l’amour vrai, elles peuvent avoir une vision positive ou négative. D'ailleurs chaque personne a sa propre idée de l'amour authentique. Les plus grands écrivains, sages, philosophes, psychanalystes essaient depuis toujours de comprendre et de définir cette énigme.

L’amour vrai, l’amour pur ou encore l’amour authentique que l’on peut avoir envers l’autre est difficile à décrire et à expliquer. Pourquoi ? Parce qu’il se ressent, il se vit au quotidien. Cet amour procure du bien-être et de la joie, il aide à mieux se connaître, à accompagner et à faire progresser son conjoint. C’est un sentiment constructif basé sur l’acceptation, la confiance, le don et la connaissance réelle de son partenaire.

Dans l’amour vrai, il n’y a pas de possession.

Quand l’amour pour l’autre est pur et authentique, l’envie de le protéger, de répondre à ses besoins, de le soutenir et de respecter sa liberté afin qu’il puisse s’épanouir sera instinctif. La relation du couple est saine car chacun se dévoile et s’investi en donnant le meilleur de lui-même à son conjoint. Le manque de respect, la manipulation émotionnelle ou encore la maltraitance ne peuvent exister.

Cette amour sain permet à chacun de vaquer à ses occupations sans étouffer l'autre. Il y a une sorte d'indépendance.

L’amour vrai est différent de la passion.

Contrairement à l’amour vrai, la passion est une émotion "coup de foudre", un sentiment purement égoïste basé sur le fantasme de l’autre. Il l’idéalise et alimente la possession et la jalousie. L’amour passion est un amour éphémère.

L’amour vrai est une peur constante de perdre l’autre

Certaines personnes croient que l’amour pure est un signe de dépendance. Ils se sentent confortables et se sentent indépendant dans cette solitude car, inconsciemment, ils sont à l’abri. Ils ne sont donc pas vulnérables et ne pourront être blessé par l’autre.

D’après La Cause amoureuse de Monique Schneider, psychanalyste et philosophe ̏L’amour vrai n’est pas un contrat d’affaires : c’est un sentiment violent qui fait courir un danger aux deux partenaires. […]L’amour implique une prise de risque. Il suscite un phénomène de vertige, parfois même de rejet : on peut casser l’amour parce que l’on en a trop peur, le saboter tout en essayant de se confier, réduire son importance en s’attachant à une activité où tout repose sur soi-même. Tout cela revient à se protéger du pouvoir exorbitant de l’autre sur nous. […] Quand quelqu’un se défend, s’explique t-elle ça ne veut pas dire qu’il n’est pas amoureux. Il peut juste redouter de se retrouver les mains liées. ̋

L’amour vrai, c’est se sentir vivant

Chaque moment partagé sera vécu de manière plus intense. On sent plus libre, plus beau, … on se sent vivant !

Selon Jean-Paul Sartre, philosophe, ̏L’autre est l’idéal incarné, et nous existons grâce à son regard. Être aimé, c’est se sentir justifié d’exister̋.

L’amour vrai n’est pas synonyme de perfection.

D’après plusieurs penseurs, l’amour parfait n’existe pas, mais l’amour véritable existe. C’est un amour dans lequel on donne sans attendre de retour. Il se construit chaque jour, sans planification, sans date limite et sans aucune réglementation.

L’amour vrai n’est pas à l’abri de disputes ou de problèmes au sein du couple. Mais par la communication, le partage et par la connaissance de soi et de l’autre, le problème rencontré sera plus facilement résolu. Le couple vivant un amour véritable peut se sentir fragilisé mais reste uni face à une situation qui peut-être douloureuse et complexe. C’est-à-dire que la relation ne sera pas remise en question car, non seulement l’amour fort ne s’envole pas aussi facilement, mais par cette interaction mutuelle du quotidien, l’analyse de la difficulté sera simplifiée.

L’amour vrai n’est pas éternel.

Cet amour peut venir à disparaître si une des parties concernée casse la confiance existante ou encore parce que le partenaire évolue, de manière général, dans un sens opposé à celui du conjoint.

Selon le psychologue américain Robert Sternberg, professeur à l’université de Yale (théorie triangulaire de l’amour, 1986), l’amour accompli, le vrai est le bon équilibre entre 3 composants : l’engagement, l’intimité et la passion.

  • L’engagement est la composante cognitive. Il est un partenariat mutuel sur le long terme, la construction de projets communs.
  • L’intimité est la composante affective. Elle est le sentiment émotionnel qui favorise la confiance et le partage.
  • La passion est la composante mécanique. Elle traduit l’attraction physique et le désir sexuel.

Ces 3 éléments peuvent varier en intensité, l’équilibre entre eux serait l’amour accompli, le véritable et authentique amour.

Théorie triangulaire de l'amour - Robert Sternberg

L'Amour vrai, extrait du Petit Prince de Saint Exupéry:

« - Je t’aime, dit le Petit Prince

– Moi aussi je te veux, dit la rose

– Ce n’est pas pareil…, répondit le Petit Prince

… vouloir, c’est prendre possession de quelque chose, de quelqu’un.

C’est chercher chez les autres ce qui peut remplir nos besoins personnels d’affection, de compagnie…

Vouloir, c’est chercher à faire nôtre ce qui ne nous appartient pas, c’est s’approprier ou désirer quelque chose pour nous combler, parce qu’à un moment donné, quelque chose nous manque.

Aimer, c’est désirer le meilleur pour l’autre, même s’il a des aspirations différentes des nôtres.

Aimer, c’est permettre à l’autre d’être heureux, même si son chemin est différent du mien.

C’est un sentiment désintéressé qui naît d’un don de soi, c’est se donner entièrement à partir de notre cœur.

Quand on aime, on donne sans rien demander en échange, pour le simple et pur plaisir de donner.

Mais il est aussi certain que ce don, ce don de soi, complètement désintéressé, ne se fait que quand on connaît.

Nous ne pouvons aimer que ce que nous connaissons, parce qu’aimer veut dire se jeter dans le vide, faire confiance à la vie et à l’âme.

L’âme ne s’achète, ni se vend.

Et connaître, c’est justement tout savoir de toi, de tes joies, de ta paix, mais aussi de tes contrariétés, de tes luttes, de tes erreurs.

Parce que l’amour transcende les disputes, la lutte et les erreurs, l’amour, ce n’est pas uniquement pour les moments de joie.

Aimer, c’est la confiance absolue que, quoi qu’il se passe, tu seras toujours là. Non parce que tu me dois quelque chose, non par possession égoïste, mais juste être là, en compagnie silencieuse.

Aimer, c’est savoir que le temps n’y changera rien, ni les tempêtes, ni les hivers.

Aimer, c’est donner à l’autre une place dans mon cœur pour qu’il y reste comme un père, une mère, un fils, un ami, et savoir que dans son cœur à lui, il y a une place pour moi.

Donner de l’amour ne vide pas l’amour, au contraire, il l’augmente.

La manière de donner autant d’amour, c’est d’ouvrir son cœur et de se laisser aimer.

– J’ai compris, dit la rose

– Ne cherche pas à comprendre l’amour, vis-le, dit le Petit Prince. »