8 injustices sociales les plus marcantes

Quelles sont les injustices sociales les plus marcantes ?

L'injustice sociale est un problème de dimension mondiale. Elle se produit dans tous les pays et régions du monde. Elle s'exprime de différentes manières et avec niveaux de gravité différents: Elle est `l'origine des conflits sociaux et politiques, pouvant conduire à des guerres, des génocides ou des révolutions.

Le seul moyen de lutter contre l'injustice sociale est de mener des actions politiques cohérentes pour attaquer ses causes afin de parvenir à la justice sociale.

Dans le présent article, on présente quelques exemples de l'injustice sociale dans le monde, contre lesquels on doit, en tant que citoyens dans l'exercice de ses droits, réclamer, protester et combattre.

La discrimination

La discrimination est une ségrégation basée sur des facteurs qui différencient les humains : la couleur de la peau, les croyances religieuses, la race, l'idéologie politique, le sexe, l'orientation sexuelle, les handicaps physiques, etc.

Les situations de discrimination sont celles dans lesquelles une personne ou un groupe se voit systématiquement refuser l’exercice de ses droits fondamentaux comme l'accès à l'éducation, au travail, aux services de santé, à la participation politique, à l’exercice d’une activité commerciale. La discrimination génère des situations d'inégalité.

Les inégalités

Les inégalités sont la conséquence de l'injustice sociale. Elles créent des situations dans lesquelles un groupe privilégié contrôle, monopolise ou limite les droits fondamentaux des autres membres de la communauté : l'accès à l'éducation, au travail, aux services, aux soins de santé ou à d'autres opportunités sociales.

La violence de genre

La violence de genre se caractérise par le fait qu'elle est dirigée contre une personne ou un groupe de personnes en raison de son ou leur sexe. Dans les sociétés de tradition chauvine, la violence sexiste touche avant tout les femmes.

Les situations de violence sexiste sont les agressions, les viols, la prostitution forcée, la discrimination au travail, la violence physique et sexuelle, la castration, l’excision, la traite des êtres humains, le harcèlement sexuel.

Elle peut survenir dans n'importe quel domaine de la vie, à la maison ou sur la voie publique, au travail ou à l'école. Elle affecte négativement le bien-être social, physique et psychologique de la personne qui en souffre.

La traite d'êtres humains

La traite d'êtres humains fait référence au trafic ou au commerce des êtres humains. Elle est considérée comme une pratique illégale et punie au niveau international. Elle est exercée, avant tout, par des réseaux de crimes organisés au niveau international.

En général, la traite d'êtres humains se fait pour bénéficier d’une main d’oeuvre moins chère, voire gratuite ainsi que l’exploitation humaine de toute sorte : sexuelle, l'esclavagisme, l'extraction d'organes, etc. La traite d'êtres humains va à ll'encontre de la volonté, du bien-être et des droits de la personne. Malheureusement, des millions de personnes sont actuellement des victimes de cette traite dans le monde.

L'exploitation au travail

L'exploitation au travail est une violation à différents niveaux et de manières très différentes, des droits des travailleurs. Les travailleurs victimes d'abus, de mauvais traitements ou de menaces de la part de leurs employeurs sont victimes d'exploitation par le travail. Ils reçoivent des rémunérations très basses, ils voient leurs droits du travail bafoués. En bref, ils sont simplement exploités dans leur activité professionnelle.

L'exploitation par le travail constitue une forme grave de violation des droits de l'homme, c'est aussi une forme d'injustice sociale. Dans des nombreux pays, il y a des mécanismes de suivie sont mis en place pour veiller en ce qu'il n'ait pas des violations des droits du travail.

La persécution des minorités

La persécution de personnes ou groupes de personnes appartenant à des minorités (ethniques, sexuelles, religieuses, etc.) constitue une injustice sociale, car elle constitue une violation des libertés individuelles des personnes.

Ce type de comportement est typique des régimes dictatoriaux ou totalitaires, comme le nazisme en Allemagne, le régime de Castro à Cuba ou le communisme en Union soviétique. Des situations telles que la persécution, la torture, le travail forcé, la discrimination, la ségrégation, les mauvais traitements ou la stigmatisation sont des exemples d'injustice sociale.

L'utilisation des enfants dans des conflits armés

L’utilisation des enfants dans des conflits armés est une forme extrême d'injustice sociale. Les enfants recrutés à un âge précoce sont contraints de participer, soit en tant que combattants, soit en tant que travailleurs à des tâches de soutien, messagers ou guetteurs, dans la guerre. Dans les cas les plus graves, ils sont utilisés comme boucliers humains.

C'est une pratique aux conséquences désastreuses, car elle peut entraîner des conséquences physiques, telles que mutilations, malnutrition ou maladie, ainsi que des conséquences psychologiques ou morales dans la vie de ces enfants.

Les gouvernements doivent respecter, protéger et garantir les droits des enfants. Mais, de façon délibérée ou non, que ce soit par négligence ou par omission, on assiste à ce genre de violation des droits des enfants, ce qui constitue une situation inquiétante d'injustice sociale.

La violation des droits de l’homme

Chaque gouvernement a l’obligation de veiller à la protection des droits des citoyens vivants dans son territoire. Néanmoins, dans des nombreux pays, les droits fondamentaux comme par exemples, l'accès à l'éducation, à l'eau, à électricité, à la nourriture, au travail, à l'information, à la santé et aux services de base ne sont pas garantis. Ce qui constituent une violation des droits fondamentaux.