Définition de la Renaissance

Qu'est-ce que la Renaissance ?

La Renaissance est une période de l’histoire mais également un mouvement artistique qui a commencé en Italie aux XIVe et XVe siècles, puis dans toute l’Europe. Elle a pris fin vers la fin du XVIe siècle, notamment avec le maniérisme. La renaissance est également la période qui marque la fin du Moyen Âge et le début des Temps modernes.

Le terme renaissance est formé du préfixe itératif re- et de naissance. Re est un préfixe latin qui signifie «réitération» et naissance vient du latin natus, né, issu de, qui a reçu le jour de. Par conséquent, la renaissance signifie littéralement naître de nouveau.

La Renaissance tire son nom de la volonté de retrouver la grandeur culturelle du passé gréco-romain, époque où la péninsule italienne était le centre du pouvoir impérial. Florence, Rome, Venise, Gênes, Naples et Milan ont été des scénari cruciaux dans son développement

La Renaissance s'oppose aux valeurs du Moyen Âge, période caractérisée par la consolidation d'une culture théocentrique et anti-individualiste. En revanche, la Renaissance s'est battue pour sauver les valeurs et les pratiques de l'antiquité classique et promouvoir l'anthropocentrisme et l'individualisme.

La Renaissance a contribué au développement du commerce en Méditerranée et à la formation d'une économie qualifiée par certains de proto-capitaliste. Elle a aussi contribué au développement de la recherche scientifique, la sécularisation de la société, l'apogée des universités et la séparation des concepts d'art et d'artiste, le respect de l’artisanat et artisans.

Origine de la Renaissance

La Renaissance trouve son origine dans l'accroissement démographique, le développement des villes, des techniques (comme celle de l'imprimerie) et des échanges commerciaux, mais aussi dans l’´émergence d’une nouvelle bourgeoisie. Les changements survenu dans la société et dans l'économie ont entraîné des changements politiques importantes notamment la fin de la féodalité au profit de la notion d’Etat et d'institutions centralisées.

Dates de la Renaissance

Il n’y a pas consensus sur la date du début et de la fin de la Renaissance. On trouve cependant certaines références dans la littérature. D’après les auteurs, la Renaissance est associé à des événements historiques et à des noms d’auteurs, ainsi elle commence :

  • dans la période qui marque la vie de Pétrarque (1304 – 1374) ;
  • avec la première implantation portugaise en Afrique du Nord (1415);
  • avec l'invention de l'imprimerie par Gutenberg (vers 1450);
  • avec la chute de Constantinople (1453) (date retenue par la France) ;
  • avec la prise de Grenade (la fin de la Reconquista, 2 janvier 1492). Cette date marque la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb et la fin du dernier royaume musulman de la péninsule espagnole.

Il se termine avec l’abjuration de Galilée (1633) ou avec la mort de :

  • Charles Quint (1558) ;
  • Giordano Bruno (1600) ;
  • Henri IV (1610)
  • Shakespeare (1616) ;
  • Galilée (1642).

Caractéristiques de la Renaissance

Leonardo da Vinci

La Renaissance se caractérise principalement par:

L’anthropocentrisme

La Renaissance propose le passage d'une société et d'une culture théocentriques à une société anthropocentrique, dans laquelle l'être humain est vu comme le centre de l'univers. L'anthropocentrisme était philosophiquement basé sur l'humanisme anthropocentrique.

La sécularisation de la société

C'était le processus par lequel les secteurs civils de la société gagnaient une plus grande influence politique, économique et, surtout, culturelle, par rapport au pouvoir détenu jusque-là par la classe cléricale.

La valorisation de l'antiquité classique

La Renaissance a sauvé de nombreux documents produits dans l'antiquité classique écrits en latin, grec et arabe, qui ont été traduits dans des langues vulgaires au profit de la sécularisation.

L’apparition de l'idée du gentleman:

La Renaissance a créé l'idéal de l'homme multiple et savant qui devrait connaître tous les sujets.

Le rationalisme et le scientisme

Durant la période de la Renaissance, on était convaincue que tout s'expliquait par la raison et la science. C'est pourquoi la science s'est épanouie et des scientifiques tels que Nicolás Copernicus, Galileo Galilei, Alonso de Santa Cruz, Miguel Servet et Leonardo De Vinci se sont démarqués.

L'individualisme

La Renaissance a favorisé l'idée de la conception de soi, de l'estime de soi, de l'auto-qualification et de l'auto-distinction de l'homme. Il ne faut pas le confondre avec l'individualisme du consommateur.

La Renaissance et l'Humanisme

Humanisme anthropocentrique

L'humanisme est un mouvement intellectuel, philosophique et culturel étroitement lié à la Renaissance. C'est une doctrine philosophique qui consiste en la valorisation de l'homme et la recherche de son bien.

Cela était né au Moyen Âge, mais à ce moment-là, il était conçu comme un humanisme théocentrique. La Renaissance, quant à elle, proposait un humanisme anthropocentrique, qui consistait à valoriser l'être humain en tant qu'individu et sujet, indépendamment des justifications extérieures. Parmi ses principaux promoteurs, on peut citer Erasmus de Rotterdam, Tomás Moro et Leonardo Bruni, entre autres.